Réduire la taille du texteAgrandir la taille du texte

Aleko - Iolanta

Opéra 2018-2019
Date: samedi 29 septembre 2018 18:00

Lieu:

RACHMANINOV - TCHAÏKOVSKY

SEPTEMBRE 2018
Jeu 27, 20h - Ven 28, 20h

Aleko

RACHMANINOV

Opéra en un acte sur un livret de Vladimir Nemirovitch-Dantchenko,
d’après Les Tsyganes de Pouchkine - 1892

Iolanta op.69

TCHAÏKOVSKY

Opéra en un acte sur un livret de Modeste Tchaikovsky - 1892
Concert chanté en russe, surtitré en français

 

SEPTEMBRE 2018
Jeu 27
- Ven 28, 20h
spect. n°1

Ouverture de la location : sam. 1er septembre - Tarif lyrique

   

Orchestre Symphonique de Bretagne
(Directeur Musical Grant Llewellyn)
Direction musicale
Andreai Galanov

Choeur d’Angers-Nantes Opéra
(Direction Xavier Ribes)

Choeur de chambre Mélisme(s)
(Direction Gildas Pungier)

Coproduction Opéra National d’opéra et de ballet de Minsk,
Angers-Nantes Opéra, Opéra de Rennes

 

 

 

 

ALEKO

Zemfira Anastasia Moskvina
Aleko Vladimir Gromov
Un vieux gitan Vladimir Petrov
Un jeune gitan Aleksandre Gelakh
Une vieille femme Natalia Akinina

 

IOLANTA

Iolanta Iryna Kuchynskaya
Vaudémont Victor Mendelev
Bertrand Vladimir Petrov
René Andrei Valentii
Alméric Aleksandre Gelakh
Robert Ilya Silchukou
Ibn-Hakia Vladimir Gromov
Martha Natallia Akinina
Brigitta Hélène Lecourt
Laura Viridiana Soto Ortiz

 


L’un, créé à Saint-Pétersbourg en décembre 1892, allait être l’ultime partition lyrique de Tchaïkovsky,

l’autre, présenté pour la première fois à Moscou six mois plus tard, est le coup d’essai d’un étudiant de vingt ans, Serge Rachmaninov, dont la carrière devait
en définitive rester tournée vers son instrument. Un pianiste-compositeur encore bien jeune, que son grand aîné considérait néanmoins, avec clairvoyance, comme le seul de sa génération à pouvoir porter jusqu’au coeur du XXe siècle le romantisme consubstantiel de la musique russe.

Faire entendre dans la même soirée Iolanta et Aleko a donc beaucoup de sens malgré les divergences entre les deux ouvrages. Le conte mettant en scène une princesse aveugle, à laquelle Tchaïkovsky s’est identifié comme il s’identifiait à toutes ses héroïnes, semble en effet très différent de la sombre histoire de jalousie que Pouchkine, inspirateur du livret d’Aleko, a située chez les Tziganes. Mais les lignes de chant autant que la tension lyrique qui sous-tend les deux partitions créent une belle parenté entre elles. La passion coule avec une ferveur mélodique et une chaleur musicale qui rendent attachants tous les personnages en présence, dans le palais du roi René comme dans le campement des nomades qui se qualifient eux-mêmes de sauvages.

Pour ce projet qui vient ouvrir leur saison 2018-2019, avec la complicité de l’Orchestre Symphonique de Bretagne, Angers Nantes Opéra et l’Opéra de Rennes se sont alliés au Théâtre Bolchoï de Minsk, l’une des plus grandes scènes du continent européen, qui nous envoie la fine fleur de son école de chant.


Autres représentations :

Nantes, Théâtre Graslin :

dimanche 30 septembre à 16h
mardi 2 octobre à 20h
mercredi 3 octobre, 20h

Angers, Grand Théâtre :
samedi 6 octobre à 18h
dimanche 7 octobre à 16h

 

 

 

Powered by iCagenda