Réduire la taille du texteAgrandir la taille du texte

Le Comte Ory

Opéra 2018-2019
Date à venir: samedi 29 décembre 2018 18:00

Lieu:

ROSSINI

Décembre 2018
Sam 29, 18h
Lun 31, 20h
JANVIER 2019
Mar 1er, 16h
Jeu 3, 20h
Sam 5, 18h

Le Comte Ory

ROSSINI
Opéra en deux actes, sur un livret d’Eugène Scribe
1828
Spectacle chanté en français et surtitré

 

Décembre 2018
Sam 29, 18h et Lun 31, 20h

Janvier 2019
Mar 1er,
16h - Jeu 3, 20h et Sam 5, 18h
spect. n°3

Ouverture de la location : Samedi 17 Novembre - Tarif lyrique

Attention pour ce spectacle, l’achat des places sera limité à 4 billets par personne

 

 

Mise en scène, décors et costumes Pierre-Emmanuel Rousseau

Orchestre Symphonique de Bretagne
(Directeur Musical Grant Llewellyn)
Direction musicale Erki Pehk

Choeur de chambre Mélisme(s) (Direction Gildas Pungier)

Le comte Ory Mathias Vidal
La comtesse Adèle Perrine Madoeuf
Isolier Rachel Kelly
Ragonde Anna Steiger
Raimbaud Philippe Estèphe
Le gouverneur Jean-Vincent Blot
Alice Héloïse Guinard

Production du Théâtre Orchestre Bienne Soleure
En partenariat avec le Pont Supérieur – Pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant Pays de Loire Bretagne

C’est le dernier grand éclat de rire de Rossini à la scène !

Dix ans après La Cenerentola, le musicien le plus célèbre de son temps retrouve le genre comique, mais ce n’est plus de l’opera buffa.
Définitivement installé à Paris, converti à nos genres lyriques (il signera bientôt avec Guillaume Tell, son ultime « grand » opéra), le compositeur de L’Italienne à Alger se mesure à l’humour français avec une jubilation communicative. Le livret a de quoi le réjouir : la comtesse Adèle et ses compagnes ont vu partir en croisade leurs frères et leurs soupirants ; leur vertu va être mise à rude épreuve par les assauts répétés du comte Ory et de ses comparses. La dernière scène est un prodige de drôlerie, puisqu’elle voit ces derniers déguisés en religieuses se couvrir de ridicule puis s’enfuir précipitamment à l’annonce du retour des croisés. La morale sera sauve, ou presque.

Rossini mélange ici toutes les recettes accumulées durant sa carrière pas si longue mais d’une incroyable fertilité. Il y a comme toujours du bel canto pyrotechnique, des ensembles étourdissants, de merveilleuses trouvailles d’orchestration. Mais la confusion des sexes, dans le trio du page Isolier, de la comtesse Adèle et du comte Ory, atteint un nouveau paroxysme et rappelle ainsi la situation scabreuse du dernier acte des Noces de Figaro. On ne peut d’ailleurs s’empêcher de penser à Mozart face à une partition qui lui doit beaucoup, comme si Rossini, au crépuscule de son activité de compositeur lyrique, se tournait affectueusement vers le plus grand de ses devanciers, le seul en tout cas qu’il pouvait considérer comme tel.

Répétitions ouvertes :
samedi 8 décembre à 14h30 et 17h30
(gratuit, sur réservation)

Concert autour des « Péchés de vieillesse » de Rossini avec des solistes du Comte Ory
Rotonde de l’Opéra, dimanche 9 décembre à 15h (accès libre dans la limite des places disponibles)

 

 

 

Toutes les Dates


  • samedi 5 janvier 2019 18:00
  • jeudi 3 janvier 2019 20:00
  • mardi 1 janvier 2019 16:00
  • lundi 31 décembre 2018 20:00
  • samedi 29 décembre 2018 18:00

 

Powered by iCagenda